scb gym
La gym un jour, la gym toujours
COSEC, rue du gymnase
/
77170 Brie-Comte-Robert

Le projet éducatif de l’association sportive

L’activité gymnique est enseignée de manière hebdomadaire par les éducatrices sportives à des groupes de 10 à 20 gymnastes maximum par entraîneur. Le choix qu’à fait l’association sportive est de travailler en groupe plus restreint sur les confirmés pour favoriser la qualité de l’entrainement et la disponibilité de l’entraineur pour chacun des gymnastes.
 
Le projet éducatif de l’association sportive
 
Le SCB Gymnastique a toujours été une association de gymnastique qui a promue l’amateurisme, au sens propre du terme. C'est-à-dire que l’amour du sport, et de sa pratique, doit être mis en avant et ne doit pas passé après des objectifs compétitifs.
L’association à travers la pratique de la gymnastique tend à transmettre certaines valeurs éducatives à ces adhérents :
-Permettre aux jeunes gymnastes de s’épanouir à travers la pratique sportive.
-Développer chez les gymnastes le goût de l’effort.
-Favoriser le lien social en favorisant l’entraide, la solidarité au sein d’un groupe et au sein d’un club en encourageant le bénévolat.
-Favoriser l’implication et la prise de responsabilités des gymnastes dans leur projet sportif.
-Promouvoir l’accès au sport pour tous.
 
Les moyens
 
Afin de permettre le développement des différentes valeurs éducatives qu’elle souhaite transmettre, l’association gymnique va recourir à plusieurs moyens : des moyens humains, financiers et matériels.
Les premières personnes qui puissent transmettre et développer les valeurs de l’association sont les entraîneurs. En effet, ce sont elles qui sont en liens directe avec les enfants et leurs parents. Elles ont comme rôle de concevoir, enseigner et animer la pratique de la gymnastique artistique, rythme et la baby gym dans un premier temps, mais aussi un rôle d’éducatrice dans un second temps.
Effectivement, l’activité sportive représente pour certains enfants leur premier et/ou seule activité de loisir en dehors de la sphère familiale. Ce temps, où l’entraîneur est l’adulte référent, doit être riche pour l’enfant en termes d’apprentissage de connaissances et savoirs (sportifs) mais également en termes de savoirs être et savoirs faire. C’est en évoluant au sein d’un groupe, avec des règles bien établies : des règles issues directement du sport (règle et exigence de la discipline), des règles de sécurités, de circulation dans l’espace et des règles de savoir vivre ensemble, que les jeunes gymnastes vont intégrer et reproduire les différents codes et normes de la société. Ces règles sont les prémices de la citoyenneté et sont applicables à chaque minute d’un entrainement de gymnastique. Aussi, les gymnastes apprennent à écouter l’autre, ne pas lui couper la parole, à respecter des différences de l’autre, à proposer et son aide, ou encore à exprimer un besoin ou une attente, etc. Tous ces apprentissages sont développés au cours des entrainements de gymnastiques, mais aussi sur les temps « morts » : dans les vestiaires, en compétition, pendant les temps d’attente pour passer à un atelier. Le rôle de l’éducatrice est donc très important, car les enfants jusqu’à l’adolescence, prennent leurs repères sur les adultes qui les entourent, et tendent à les recopier : aussi l’ensemble des valeurs qui souhaitent être transmises doivent être appliquées par les entraîneurs afin qu’elles soient applicables par les enfants.
 
D’autre part, l’association se donne les moyens financiers pour permettre l’achat de matériels adaptés aux gymnastes. Effectivement, les sportifs ont entre 2,5 ans et 26 ans, ils n’ont nécessairement pas le même niveau, ni besoin du même matériel pédagogique pour progresser dans leur discipline. Afin de permettre à tous, d’évoluer dans leur pratique et d’apprécier le goût de l’effort, l’association acquiert au fil des années du nouveau matériel ; répondant aux besoins spécifiques des gymnastes selon leur âge, tailles et niveaux, mais aussi répondant aux évolutions des disciplines : dans les années 2000 le saut de cheval est devenu la table de saut par exemple.
 
Pour finir, le SCB Gym met en place, pour les jeunes athlètes et leurs parents, de nombreuses initiatives qui permettent de développer différentes valeurs qu’il promeut. Une des initiatives qui concerne directement les gymnastes sont les stages sportifs pendant les vacances. Depuis 4-5 ans, la section GAF collabore avec des villes voisines comme Cesson Vert-Saint-Denis, Yerres ou encore Combs-la-Ville pour la mise en place de ces stages. Ces partenariats permettent aux gymnastes de s’entrainer ponctuellement dans des salles mieux équipées en termes de gros matériel. Ces entraînements spécifiques accroissent les possibilités de travailler de nouveaux éléments car les installations y sont propices : les salles sont équipées d’agrès avec une sortie en fosse (travaille d’éléments nouveaux avec une réception molle), le nombre d’agrès est plus important (travaille de plusieurs gymnastes simultanément). Pour ces stages, différentes thématiques sont proposées selon la période de l’année : des stages uniquement « gymnastique », « gymnastique- multisports », « gymnastique et spectacle de noël », etc.
 
Lors de ces stages plusieurs groupes sont réunis et les entraineurs collaborent également sur les demi-journées. Les retours d’expériences sont très positifs tant sur le plan gymnique que sur le plan humain.
Lors de ces stages plusieurs groupes sont réunis et les entraineurs collaborent également sur les demi-journées. Les retours d’expériences sont très positifs tant sur le plan gymnique que sur le plan humain.